Le quart d'heure philosophique...

Publié le par wwoofeusesvadrouilleuses.over-blog.com

A quelques heures de quitter Sapharey, le coeur est gros, bien sûr, de laisser ce petit paradis et ses habitants pour reprendre une nouvelle fois la route... Rassurée, cependant, de savoir qu'une ferme nous attend en Ariège, alors que je galèrais depuis plusieurs jours pour trouver un lieu de wwoof.

 

A chaque fois que je m'apprête à quitter un endroit, je ne peux m'empêcher de me demander quel hasard -ou puissante et étrange force - m'y a menée. A Sapharey, je pense clairement avoir été guidée sur ce

chemin de la tolérance et du respect de l'autre, que je m'efforce de suivre. Certes, ici, pas de toilettes sèches, de yourtes (!!) et peut-être pas une profonde conscience écologique, comme j'ai pû en rencontrer ailleurs. Mais une grande humanité, une tolérance à toute épreuve, sûrement l'une des voies qui mènent au respect de la nature, comme me l'a souligné Anne lors d'une conversation.

 

Au fur et à mesure de mon voyage, de mes rencontres, de mes lectures, je suis de plus en plus persuadée

qu'un changement de société est en cours, qu'il sera long mais qu'il proviendra de petits groupes,

a priori différents dans leurs manières de faire et de penser mais pas forcément dans leurs objectifs globaux.

Et pour parvenir à cette "nouvelle société", spiritualité, conscience écologique, militantiste plus "dur" ne doivent pas s'opposer, mais plutôt chercher à s'unir et se compléter.

 

Voilà pour les pensées du jour (et à ce propos, un article intéressant dans Marianne n°894).

 

A la prochaine, probablement dans le Lot-et-Garonne, à l'Asinerie de Pinseguerre...

Commenter cet article