Sérénité et bonheur en Périgord vert

Publié le par wwoofeusesvadrouilleuses.over-blog.com

DSC02565DSC02538DSC02457DSC02440Il existe des endroits qui vous donnent immédiatement une impression de bien-être. Peu importe ce qui vous y attend ou ce qui s'y passera par la suite : en y pénétrant pour la première fois, vous y êtes bien. Sapharey pourrait être de ces lieux magiques.

La grande maison de pierre mangée par la vigne sur la gauche, la "maison d'été", toujours ouverte et conviviale, entourée de rosiers et de lavande sur la droite, prolongée par la vieille grange habitée par une famille de chouettes effraies puis, un peu plus bas, le pré des shetlands, qui accourent à la moindre perspective de caresses. Je pourrais parler du tilleul magnifique qui abrite repas et siestes, de la grande piscine à l'eau (non salée, non chlorée) souvent à 27°C, de ce "tunnel" étonnant, moitié serre, moitié salle de chi-gong, propice à la relaxation... Mais je ne voudrais pas oublier ce sourire avec lequel Gabrielle, la fille de la famille Tormo, m'a accueillie ici il y a une dizaine de jours, par un samedi après-midi bien chaud, comme savent l'être les journées dans le Périgord vert.

De fait, encore une belle rencontre que celle d'Anne et Bernard, et de Gabrielle, la famille de "Parisiens" venue s'installer à Sarrazac il y a 5 ou 6 ans. Sans oublier Mimine, la grand-mère toujours plongée dans un passionnant bouquin, Adrien, "l'homme à tout faire", comme il se définit lui-même, chasseur de taupes devant l'éternel... et tous ceux (toutes celles surtout !) qui passent à Sapharey, stagiaires notamment, venues recharger les batteries lors d'un DSC02572séjour "Pratiques de bien-être et de ressourcement" ou apprendre à mieux gérer leur corps (et cette maladie assez difficile à vivre qu'est la maladie coeliaque) en cuisinant sans gluten (blé, pour simplifier).

 

La bouffe... Soyons clair... C'est le pied total ! Anne et Gabrielle (qui veille elle-même à ne pas consommer de gluten) ont une imagination sans borne (et un vrai goût) pour nous concocter des plats savoureux. Issus en partie du potager "esthétique" d'Anne (dans lequel travailler est un vrai plaisir tellement il est beau) et me paraissant tout à fait adaptés à mes besoins : même sur une courte période, je ressens les bienfaits d'une alimentation sans gluten et, si je ne suis pas sûre de me mettre à la réalisation régulière de pain de maïs ou de quiche à la farine de riz, j'espère réussir à diminuer le blé que j'absorbe au quotidien.

Quant au ressourcement... j'ai tenté de suivre le groupe de stagiaires dans ses séances matinales de chi-gong et de sofro... mais ma sympathique hanche m'a rappelé que les rotations, ce n'était pas son truc. Ce qui confirme bien que mon ressourcement à moi, c'est bosser dans le potager, construire des tas de bois pour l'hiver à venir, m'occuper des poneys, gérer les poussins qui viennent de naître (aujourd'hui même, 12 naissances, un poussin écrasé dans la bataille - trop long à expliquer, paix à son âme -, deux oeufs restant à éclore)... Et récolter les graines, encore et encore, car Anne est une sage jardinière, qui essaie au maximum de boucler les "cycles" et de replanter au potager les graines qui viennent du potager. Une philosophie évidemment pleine de bon sens... mais si peu coutumière de l'agriculture moderne (merci Monsanto et ses potes !!). Alors je récolte et je sème, je cuisine (les longs dimanches pluvieux, si, si, ça arrive), je me régale à table, je bouquine, je m'éclate en moto derrière Bernard et je me baigne dans la piscine... Franchement, il y a pire comme vie, j'en conviens volontiers. Au point que j'ai la grosse flemme de quitter la ferme, même (et surtout) pour faire la touriste... Tant pis pour Sarlat, Périgueux (parcouru vite fait avant d'aller au ciné, ça faisait si longtemps, j'étais en manque !), ou Brantôme.

Ah si, quand même, une visite géniale à l'éco-centre du Périgord, le seul en France, je pense, à présenter 5 maison construites avec des matériaux écologiques différents (bois, paille, chaux-chanvre...) Un vrai bonheur, de même que la discussion qui a suivi avec ce père de famille, maçon de métier, qui a quitté sa Bourgogne natale avec femme et enfants pour se lancer dans la construction d'une maison en paille dans un éco-village qui va voir le jour derrière l'éco-centre. Partage des repas, des voitures, des machines à laver, de la gestion des jardins et du gîte... Ici, on entend beaucoup parler d'éco-hameaux, et c'est un concept que j'ai envie de creuser... La suite au prochain épisode !!

 

PS : je n'ai même pas parlé de ma compagne wwoofeuse vadrouilleuse ! Tasca se porte cmme un charme, et le matin, n'attend même plus que j'émerge de la tente pour filer à la maison, où elle sait qu'elle aura droit à son gateau, comme DSC02554les trois autres chiens ! Elle non plus n'a pas trop envie de DSC02408sortir de Sapharey, où elle se sent bien et a su, une fois de plus, séduire son monde...

PS 2 : La blague du jour, qui me fait encore rigoler : après qu'Adrien ait posé ses pièges à taupes, hier, j'ai glissé dans le trou ce petit mot : "Au secours, je suis une pauvre taupe, sauvez-moi !" Quand Adrien a retiré son piège, à 11h30 précises (c'est technique), il a d'abord retiré une taupe morte... puis son appel au secours !! C'était sa 10e taupe. Condoléances.

 

Allez, y'a plus grave que ça... Portez-vous bien, et "joyeuse vie" comme dirait ma copine Poline.

Commenter cet article

adrien le taupier 22/09/2010 23:48


bjr grande voyageuse j'ai enfin l'occasion de visiter ton blog (et oui j'ai pour habitude de tenir parole), décidément quel périple a travers la france... Je tien aussi a te félicité pour le style
d'écriture as tu pensés devenir poète??? ou à écrire un romans tu ferais un carton lol en espérant que tout se passe pour le mieu bisous adrien.


wwoofeusesvadrouilleuses.over-blog.com 27/09/2010 23:00



Super contente d'avoir de tes nouvelles !! Voyage fini pour moi... enfin, au niveau physique, car il continue dans la tête ! Plein de projets, d'envies et tant mieux, car c'est ça qui fait vivre



A bientôt peut être, prend soin de toi !


Charlotte



agnès cerclé 18/08/2010 14:17


complètement d'accord avec maman jeanne, c'est du petit lait de te lire, tu nous prends tout de suite par la main pour nous emmener dans un autre univers. et puis j'aime tes réflexions sur la place
de l'homme dans la nature et ton respect du processus undividuel pour élever son propore niveau de conscience. Beau voyage que le tien !
korrigan t'envoi des câlins plein de tendresse. agnès


Maman Jeanne 05/08/2010 19:24


Désolée encore moi. Je me suis encore régalée. Et quand on lit ta prose, la vie ne peut être que joyeuse. A défaut d'Amour, Le Bonheur est dans le pré...